calin

« Je n’ai rien laissé au hasard cette fois ci »

Résumé de mon Ironman de Vichy 70.3

 

C’est juste, une course exceptionnelle, une ambiance vraiment spéciale, un challenge tellement particulier, une préparation de fou, des sacrifices de malade.

Je n’ai rien laissé au hasard cette fois ci

Direction Vichy, une semaine à l’avance, pour me familiariser avec l’eau, la température, vérifier tous les petits détails de la course et surtout repérer la partie vélo (très compliquée et technique).

Dernier coup de Téléphone, la veille avec le Coach qui me donne les bons conseils qui peuvent tout changer dans la course, dernier SMS aux amis et à la famille ❤️

 

JOUR J :

  • Réveil à 4h45 BOOM (OUILLE)
  • Déjeuner : mes 4 fameuses crêpes ahah
  • c’est parti on se concentre en mode MACHINE
  • j’enfile ma combi et direction le box de départ pour la partie natation regonflé à BLOC.

 

COURSE :

 

SWIM : ‍♂️

Les pros sont partis depuis 10 minutes, au tour des amateurs, je pars en 20e position en Rolling start, super plongeon groupé carpé ahah et PAF : mes lunettes qui se déwannent

Pas de panique , elles sont très vite remise et je démarre sur les chapeaux de roue. Je remonte des places, je fais en sorte de rester concentré sur mon mouvement. Je reviens sur les femmes Pros, qui sont parties, elles, 5 minutes avant nous. A ce moment la, j’ai cette sensation que je réalise quelque chose de costaud. Dans les 200 derniers mètres, je relâche légèrement l’allure et me concentre sur la partie transition Swim-Bike.

Ma sortie natation fut ma plus belle satisfaction et un gros BOOST dans la course : la foule en délire, et surtout, j’entends : ALLEZ THOMAS, TU ES PREMIER !

La, c’est parti : dans ma tête, la cloche comme dans la musique de Rocky à retenti. (Going The Distance)

Temps : 28’18 » (01:30 min/100m) 1er dans ma catégorie

CALIN 3

BIKE : ‍♂️

un début de vélo sur la réserve en sachant ce qui m’attendait : 1000m de Dénivelé positif (1 col de 5km/ un enchaînement de 2 côtes de 1500m et 2000m / un col de 4km)

Après 15km j’entame le premier col, petit plateau, on tourne les jambes à 85%, ça monte dans les pulls hihi. malgré mon gabarit, je me démerde quand même bien je trouve. j’enchaîne vraiment bien toutes les difficultés du jours sans oublier de bien m’alimenter et boire. Je termine le dernier tiers de course avec un très gros vélo à plus de 45km/h de moyenne. j’avais des jambes de fou

Retour sur Vichy dans les 5 derniers km, dernière barre, dernière gorgée avant d’entamer la course à pied. De nouveau concentration pour la transition Bike-Run

l’arrivée dans le parc à vélo était un gros soulagement : OUF : Pas de pénalités / Pas de problèmes mécaniques

Temps : 2h33 (35,9 km/h de moyenne) 5e dans ma catégorie

calin 2

RUN : ‍♂️

Le Coach m’avait dit : « Si tu veux te qualifier, tu dois tourner à du 3’45″/km dans les premiers km »

Je ne sais pas ou j’en suis dans le classement, je passe ma transition assez rapidement, je prends un gel et c’est parti GO GO GO

1er km : 3’45 » tout pile ahah HEY BING Comme on a dit ! je me sens super bien et j’enchaîne les km

j’arrive à la fin du premier tour : et la j’entends : TU ES EN DEUXIÈME POSITION !

Ça commence vraiment à piquer mais je pense à ma 2e place, à, pourquoi pas, la qualification au championnat du monde, à tous les gens qui me suivent, je ne peux rien lâcher.

J’allonger le pas et je garder le rythme de course comme à l’entrainement dans les dernières minutes d’intervalles

la consécration à l’arrivée : montée d’adrénaline, émotion, des étoiles dans les yeux, j’entends la foule en délire, le speaker parler comme le commentateur du tour de France : il annonce que je suis 2e dans la catégorie M35 / 3e amateur au scratch et qualifié pour les championnat du monde

Temps : 1h18′ (3’44″/km) 2e dans ma catégorie

 

Une de mes plus belles performances tous sports confondus.

 

Temps final : 4h28 2e dans ma catégorie/ 3e au scratch en amateur / 21e sur 1870 participants avec les pros

 

Pour moi, ça a été une course presque parfaite. j’ai pris beaucoup de plaisir même si j’en ai chié, je suis vraiment satisfait de moi

Ça prouve, encore une fois, que malgré un début de saison catastrophique avec 2 grandes courses complètement ratées à cause de 2 soucis mécaniques ( frustration totale) et une chute (AIE) qu’il ne faut jamais rien lâcher. Tant que tu as ta tête, tes jambes et tes bras, c’est devant que ça se passe et on n’abandonne pas ! #NeverGiveUp

 

Un grand Merci à Yves d’Harveng pour son coaching et ses conseils précieux qui m’ont fait faire quelque chose de bien dans le milieu du Triathlon !

MERCI à AMANDINE GILSON pour les photos